Espionnage-economique

Espionnage-economique

Une employée d’une firme bruxelloise de chasseurs de tête détourne des milliers de données personnelles confidentielles.
Il existe sur Bruxelles une société internationale spécialisée dans la recherche du personnel rare. Cadres multi-lingues, universitaires dans tous les secteurs, économistes, financiers, ingénieurs, techniciens: TMP De Witte & Morel est leader incontesté en Belgique.
Ses bureaux sont situés avenue M. Thiry 204 à Woluwe. Ses 250 collaborateurs sont tous triés sur le volet.

Leur travail ?
Chasser ce qu’on appelle des têtes et mettre ce personnel hyper-qualifié au contact d’employeurs (beaucoup de sociétés internationales) prêts à offrir des ponts d’or.
TMP De Witte & Morel traite dans la discrétion des données hyperconfidentielles: celles et ceux qui s’adressent à ses services ne souhaiteraient en aucun cas les voir filer en d’autres mains.

Lundi passé, TMP De Witte & Morel s’est aperçu qu’une search consultant, une des collaboratrices habilitées à manipuler ces données avait profité de son week-end pour s’introduire dans son système informatique, consulter pas moins de 83.910 profils dans le data base et en printer visiblement un très grand nombre.
L’intrusion ne pouvait pas ne pas être décelée. Il n’a pas fallu dix minutes à la direction pour identifier la coupable et obtenir ses aveux complets et sa lettre de démission!
TMP De Witte & Morel n’en a pas moins déposé plainte. Pour vol vu l’ampleur de la fuite.

Lors de la perquisition la police fédérale a trouvé chez la jeune femme 118 fardes de curriculum vitae ainsi que 1.929 feuilles de listings avec sur chacune d’elles, les données de carrière, adresses privées, numéros de téléphone, employeur actuel, profil de fonction, salaire actuel, salaire souhaité, d’au-moins 11.574 personnes toutes hautement qualifiées.

A ce niveau très sophistiqué où tout se négocie (cher), de tels renseignements, selon les circonstances, peuvent valoir entre 5.000 et 30.000 euros pièce.
L’affaire serait banalement sentimentale. La search consultant une Bruxelloise de 25 ans était amoureuse d’un search consultant travaillant pour la concurrence.
Seul l’amour, toujours l’amour, expliquerait ce vol informatique embarrassant apparamment.

Maître de la pensée évolutive intelligente

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.