Tendances technologiques stratégiques en 2022

Tendances technologiques stratégiques en 2022

Qu’obtient-on lorsque les priorités du CEO sont alignées sur celles du CIO? Une liste de 12 tendances technologiques stratégiques qui carac- tériseront 2022.

La fameuse boule de cristal n’a toujours pas été inventée au niveau technologique. Mais en confrontant les études de marché et les recherches aux avis des clients et contacts, les analystes de Gartner ont établi une liste de 12 tendances technologiques stratégiques qui s’imposeront dans les prochaines années. « Nous partons des résultats auprès des CEO et de leurs priorités pour 2022. A savoir de poursuivre la croissance, d’intensifier la numérisation et d’accroître l’efficacité. Logique dans la mesure où un CEO estime important de surveiller les marges et le cashflow, précise David Groombridge, vice-président de la recherche à l’occasion du Gartner IT Symposium/ Xpo en virtuel. Ensuite, nous mettons en parallèle cette liste et la manière dont un CIO entend répondre aux exigences de son/sa CEO. C’est ainsi que l’efficacité peut être obtenue avec des fondations IT évolutives, tandis que la numérisation peut être rencontrée avec de la technologie créative.»

Il en résulte finalement trois grands thèmes qui marqueront les tendances majeures pour 2022 : accélération de la croissance, concrétisation du changement et renforcement de la confiance. Et au sein de chaque thème, le cabinet dégage quatre tendances concrètes.

1 IA  générative

L’IA générative fait référence à des algorithmes qui permettent d’utiliser du contenu existant, comme des fichiers audio, des images ou du texte pour créer du contenu nouveau. Gartner prévoit que d’ici 2050, l’IA générative concernera 10% de l’ensemble de la production de données, contre moins de 1% aujourd’hui. Il s’agit d’une forme d’apprentissage machine qui peut notamment servir dans le développement de logiciels, le marketing direct ou le développement rapide de médicaments. Mais qui peut également être détourné pour des escroqueries, de la fraude, de la désinformation politique ou du détournement d’identité.

2 Systèmes autonomes

Les systèmes autonomes sont capables de modifier leurs propres algorithmes sans mise à jour extérieure de leur logiciel. Ils peuvent donc s’adapter aussi vite à de nouvelles conditions que les êtres humains. « Le comportement autonome est déjà implémenté dans des environnements de sécurité complexes, mais il sera aussi généralisé à plus long terme dans des systèmes physiques tels que les robots, drones et machines de production », dixit Groombridge.

3 Total Experience (TX)

La TX est une stratégie d’entreprise qui combine l’expérience client (CX), l’expérience employé (EX), l’expérience utilisateur (UX) et la multi-expérience (MX). D’ici 2026, 6 grandes entreprises sur 10 utili- seront la TX pour transformer leurs modèles métier.

4 Entreprise distribuée

‘Hybrid is here to stay’ est un leitmotiv fréquemment évoqué lorsqu’il est question d’environnement de travail. Les organisations classiques liées au bureau évoluent pour devenir des organisations plus distribuées avec des collaborateurs répartis géographiquement. Selon Groombridge, les CIO doivent donc procéder à d’importantes adaptations techniques et de service pour offrir cette expérience de travail optimale. Mais les organisations doivent aussi se pencher sur leur modèle de livraison. Gartner considère que d’ici 2023, quelque 75% des organisations qui visent à mettre en place une ‘entreprise distribuée’ pourront être jusqu’à 25% plus rapides que leurs concurrents pour générer des gains de croissance.

5 AI Engineering

L’AI Engineering est une approche intégrée d’optimisation de modèles d’IA afin d’être plus efficace en termes de temps et de moyens. «D’ici 2050, les 10% d’entreprises qui appliquent les bonnes pratiques en matière d’ingénierie IA généreront trois fois plus de valeur de leurs investissements IA que les 90% d’entreprises qui ne font rien. »

6 Hyper-automatisation

L’automatisation est évidemment cruciale dans la transformation numérique. Comme son nom l’indique, l’hyper-automatisation vise à l’accélérer encore davantage. Les domaines sur lesquels se concentrer par priorité ? L’amélioration de la qualité du travail, l’accélération des processus organisationnels et la prise de décisions plus rapide.

7 Decision Intelligence (DI)

Puisqu’il est question de prise de décision, Gartner estime que la manière de prendre des décisions et la rapidité de réaction peuvent offrir un avantage concurrentiel majeur. Le ‘decision intelligence’ est une notion que le cabinet décrit comme un modèle répétitif susceptible d’être appliqué à la prise de décision. En arrière-plan, il s’agit de l’(hyper-) automatisation en complément de l’intelligence humaine. Au cours des deux prochaines années, un tiers des grandes entreprises déploieront la DI.

8 Applications composables

Les ‘composable applications’ impliquent que des blocs fonctionnels d’une application peuvent être déconnectés des applications globales. Ensuite, ces différents éléments pourront être adaptés afin de créer ensuite une nouvelle application qui pourra offrir davantage de valeur que son prédécesseur monolithique.

9 Plateformes natives cloud

Les plateformes natives cloud pourront, selon les analystes de Gartner, servir de base à plus de 95% des nouvelles initiatives numériques d’ici 2025, contre moins de 40% cette année. Le déploiement d’applica- tions natives cloud permet d’en finir avec les migrations ‘ liftandshift’. « L’ évolutivité et l’ élasticité du cloud permettent d’évoluer plus rapidement – et souvent aussi à moindre coût», souligne Groombridge.

10 Privacy-enhancing Computation (PEC)
Il va de soi que la vie privée – plus que jamais un défi pour de nombreuses entreprises – ne pouvait pas ne pas figurer dans cette liste. «La ‘privacy-enhancing computation’ est une manière de rendre les données confidentielles alors même qu’elles sont utilisées. Le PEC prend comme point de départ un environnement ‘fiabilisé’ de données sensibles pour les traiter et les analyser de manière décentralisée. Tant les données que les algorithmes sont cryptés avant analyse et traitement. D’ici 2025, 6 grandes organisations sur 10 auront recours à des techniques PEC.

11 Cybersecurity mesh

Un ‘cybersecurity mesh’ est une architecture offrant une sécurité IT intégrée – indépendamment de l’em- placement de ses différents éléments. En d’autres termes, abandonner le périmètre de sécurité traditionnel. Selon Groombridge, une telle approche est la seule voie à suivre si l’on veut réduire drastiquement les implications financières liées aux incidents de cybersécurité.

12 Data Fabric

Ces 10 dernières années, le nombre de silos de données et d’applications a fortement augmenté dans beaucoup d’entreprises, alors même que le nombre de collaborateurs spécialisés dans ces différents silos n’a pas évolué en proportion. Un ‘data fabric’ peut être une solution évolutive en intégrant de manière flexible les données entre les plateformes et les utilisateurs.

Maître de la pensée évolutive intelligente

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.